Publié : 12 juin 2011

la rue Case-Nègres d’Euzhan Palcy

articles rédigés par les élèves de 5è3

Morgahne D., Prince et Raphaël
Rue Cases-Nègres
Le jeudi 19 Mai, la classe de 5°3 est partie voir Rue Cases-Nègres de Euzhan Palcy, réalisé en 1983. C’est l’histoire de José Assane, un enfant noir Martiniquais de 11 ans qui vit avec sa grand-mère, M’man Tine. Nous avons apprécié le film car ça nous apprend que nous n’avons pas besoin d’être blanc pour réussir ses études. Au milieu du film, José avait passé toute la soirée à faire son devoir, à le rédiger. Le lendemain, celui-ci redonnant son travail a son professeur qui l’accuse d’avoir triché tellement le texte était surprenant. Il ne pouvait pas se faire à l’idée qu’un Noir pouvait aussi bien réussir ! Par la suite, le professeur est revenu sur sa décision, en parlant à M’man Tine, car elle lui dit que tout cela était vrai. On a trouvé ce film vraiment bien mais trop ennuyant !

Erwan J :
Nous sommes allés voir le jeudi 19 mai 2011 un film intitulé Rue Cases-Nègres.
Ce film a été réalisé an 1983 en Martinique dans le village de Gros-Morne par
Euzhan Palcy. Il est inspiré de la vie de Joseph Zobel. Nous avons vu la misère
de la Martinique avec José, enfant noir qui a 11 ans. Sa grand-mère M’man Tine
fait tout pour sauver José, jusqu’à en dire qu’elle est une « femme de combat »
pour envoyer José à une « école de Blancs », c’est-à dire dans les classes supérieures. Ce film que nous avons vu à l’Omnia à Rouen a été dur à filmer car ils n’avaient pas assez d’argent.
Les personnages étaient drôles par leurs expressions bien que nous ne
comprenions pas toutes leur discussions en créole.

Article sur « Rue Case-Négre » : Emmanuel J., Victor D., Robin M..

C’est un film intitulé Rue Case –Nègre , réalisé par Euzhan Palcy en 1983.
La réalisatrice s’est inspirée du livre La rue Case-Nègre de Joseph Zobel et
du film Orfeu Negro comme inspiration très lointaine.
Nous y sommes allés le jeudi 19 Juin 2011 au cinéma Omnia avec les 5ème3, 5ème4 et les FLE.
Nous n’avons pas aimé le film car la plupart des comédiens n’étaient pas des professionnels : au début du film, les enfants étaient saouls et nous remarquâmes leurs rires forcés.
Le film a quand même des bons côtés, car il y a une histoire qui se finit tragiquement, mais nous n’aimâmes guère.

Antoine :
Le film Rue cases – nègres est réalisé par Euzhan Palcy en 1983.
Il a été inspiré du roman de Joseph Zobel.

Cette histoire se passe en 1930 à Rivière – Salée, en Martinique. C’est un film émouvant car la grand – mère de José se sacrifie pour l’avenir de son petit – fils.
Celui – ci réussit en ayant la bourse à Fort-de-France.
Euzhan Palcy a réalisé ce film pour nous montrer qu’il n’ y a pas de différence intellectuelle entre les Noirs et les Blancs. Par exemple, José est premier de sa classe grâce à l’éducation de Médouze.